image_pdf

Les réseaux sociaux mettent souvent à jour certaines erreurs de la part des utilisateurs, ce qui peut être gênant pour leur auteur. Toutefois, petit à petit, il est possible de mieux maîtriser les réseaux sociaux et les effets de ce que l’on poste en évitant certaines erreurs et améliorant quelques détails.

Il arrive souvent de faire des petites erreurs lors du choix de ce que l’on inclus dans ses posts, les rendant étranges ou incluant comme une sorte de petite tache, gênant ceux qui les lisent et embarrassant leur auteur. Cet article présente quelques idées pour éviter les situations embarrassantes et éviter quelques unes de ces erreurs.

  • Utiliser les bons smileys

Les smileys sont souvent utiles pour ajouter une touche personnelle ou égayer un post. Attention tout de même à utiliser le bon smiley. Par exemple, l’utilisation du clin d’œil est particulièrement populaire et souvent utilisé à tort et à travers dans des conversations telles que : « je viens de passer la soirée chez mon chéri ;) » ou « elle est partie à la gym ;) ».  L’utilisation d’un simple sourire aurait été plus appropriée pour ajouter un peu de vie au post et moins suggestive.

  • Utiliser les bons codes

L’utilisation de mauvais symboles peut aussi paraître étrange, comme par exemple le fait d’utiliser des hashtags sur Facebook. Ceux-ci ont un sens sur Twitter ou Instagram mais aucun sur Facebook et cela a tendance a paraître étrange pour les autres utilisateurs, qui, s’ils ne sont pas familiers avec twitter ne comprendront  probablement pas pourquoi ce hashtag se trouve là.

  • Savoir quand commenter ou quand aimer

Le fait de bien choisir si vous devez commenter ou aimer simplement un post pourra vous épargner un temps et une énergie précieuse. Par exemple, si un de vos amis poste une question comme : «Qu’est ce qui est pire qu’un petit déjeuner sans café ? », le fait de répondre : « pas de petit déjeuner du tout ? » vous amènera probablement une grande quantité de push tout au long de la journée à propos de petit déjeuners avec ou sans café.

En utilisant le bouton « j’aime », vous pouvez contribuer à la conversation tout en évitant d’être informé de chaque réponse lorsqu’il s’agit d’une conversation qui n’a pas une importance capitale.

  • Filtrer ses amis ou les enlever de son cercle d’amis

La plupart des gens ont dans leur cercle d’amis ou de relations de travail une personne, ou plus, qui envoient des post plus ou moins inintéressants ou bizarres. Même s’il est compréhensible que vous ne vouliez plus lire ou être prévenu de ses posts, un certain tact peut être nécessaire pour garder une bonne relation avec cette personne. Le fait de l’enlever de son cercle d’amis est souvent mal perçu, allant au delà du simple « je n’ai plus envie d’être ennuyé avec ce que cette personne poste ». Le fait de filtrer peut être une solution plus diplomatique et préserver ses relations avec cette personne sans être ennuyé constamment, d’autant plus que la personne en question peut être agréable et intéressante dans un autre contexte que sur les réseaux sociaux.

  • Eviter de jouer au philosophe

Il n’est pas rare de trouver dans ses contacts des personnes qui postent des pensées profondes sur un ton de philosophe, dévoilant leur vie publiquement de façon trouble. Le problème ici n’est pas de partager ses sentiments mais que la personne ne se met pas toujours a la place de ceux qui lisent ses posts, qui sont parfois difficiles à comprendre. Outre le fait de les comprendre, que faire avec ces posts ? Les aimer, les partager ou les retweeter ? Mieux vaut aussi choisir a qui envoyer ce genre de posts, s’ils peuvent convenir a un ami intime qui a des chances de bien les comprendre, cela peut devenir embarrassant si ses collègues y ont accès.

Si vous pouvez vous reconnaître dans certains de ces points, ne paniquez pas, cela arrive a beaucoup de personnes et il n’est jamais trop tard pour reprendre les choses en main et s’améliorer. Apprendre à communiquer et à bien se comporter en société fait l’objet d’un apprentissage plus ou moins long, particulièrement lors de l’adolescence. Il en est de même pour l’utilisation des réseaux sociaux, et même si l’on peut faire ses débuts à différentes étapes de sa vie, cela implique aussi un apprentissage et de s’adapter aux personnes qui liront les posts.

Quelques idées pour éviter les situations embarrassantes sur les réseaux sociaux
1.75 (35%) 4 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *