image_pdf

Cela a été dit et redit, les réseaux sociaux, mal utilisés peuvent être dangereux pour qui s’y aventure sans prendre garde. Commentaires agressifs, indiscrets, des ‘j’aime’ mal placés ou tweets dégradants abondent sur les divers réseaux sociaux disponibles, et sont visibles de tous. Pourtant, les paramètres de confidentialité existent et sont montrés du doigt bien souvent ainsi que la possibilité de limiter l’accès à ce que l’on poste.

Voyant l’ampleur des dégâts que peuvent causer des tweets hargneux à l’égard de son employeur, une équipe de l’université d’Hanovre a mis au point un site web : FireMe ! En parallèle des outils de veille et des assurances e-réputation, ce site permet d’informer les utilisateurs du réseau social si leurs tweets peuvent les amener à être licenciés.

En effet, dans le cadre de diffamation ou de dénigrement public sur les réseaux sociaux de la direction de l’entreprise où l’on travaille, il est possible que l’auteur des messages soit licencié, ou exposé à des poursuites en justice. FireMe ! a été conçu afin de sensibiliser les utilisateurs de Twitter aux conséquences de leurs tweets et donne un score de probabilité de licenciement basé sur ce qu’ils ont posté. Il permet aussi d’avertir par Twitter les auteurs des tweets repérés par l’algorithme de FireMe ! que ceux-ci pourraient être dangereux s’ils étaient vus par leur employeur et leur suggérer de les retirer, ainsi qu’un lien permettant de consulter leur score de probabilité de licenciement, basé sur ce que la personne poste sur Twitter.

Les tweets repérés sont aussi répertoriés et consultables sur le site de FireMe ! selon quatre catégories : Haineux, Horribles patrons, Rapports sexuels ou encore Tueurs potentiels, qui inclut des menaces de mort. Si seuls les tweets en anglais, espagnol ou portugais sont répertoriés pour l’instant par le site, il est prévu qu’une version française sorte bientôt.

Vers un web plus responsable

Il ne faut pas se méprendre, être licencié pour faute grave à cause d’un tweet, c’est possible. Les entreprises surveillent et assurent leur e-réputation de plus en plus pour remédier aux crises et identifier rapidement les éléments dangereux pour leur réputation. Afin de se protéger elles-mêmes ainsi que leurs clients, certaines sont allées jusqu’à licencier une personne pour avoir dénigré la tâche qu’il accomplissait, les clients de l’entreprise ou leur direction. Mieux vaut donc bien surveiller non seulement ses propos au travail et en public mais aussi ce que l’on poste publiquement sur la toile.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *